Culture

Revue Mission

20 mai 2022

Pour Sophia*, convertie de l’Islam, le grégorien a été un support dans la conversion. Cette tradition monastique, qui « cache des trésors inouïs de diversité et de nuances » est pour elle une des grandes richesses l’Eglise.


Ma première écoute du chant grégorien fut un de ces événements au cours d’une vie, si grand et fondateur, qu’ils ne font pas de bruit. Habituée depuis toujours aux psalmodies coraniques et musulmanes, mon oreille ne fut pas étrangère à ce chant lent et méditatif. Jeune fille, je tombe par hasard sur une vidéo youtube du « Dies Irae », interprété par les moines de Fontgombault : « Jour de larmes que ce jour-là, où ressuscitera de la poussière pour le jugement l’homme coupable. A celui-là donc, pardonnez ô Dieu. Doux Seigneur Jésus, donnez-leur le repos ». Je fus stupéfaite : prière bouleversante suppliant le Seigneur d’accorder le salut, pourtant interprétée avec une douceur déconcertante. J’ai eu l’intuition ce jour-là, que le chant grégorien avait le génie de contenir dans une humilité et une retenue insondables les trésors de la Foi.

Mon chemin de conversion fut long et parfois laborieux, mais toujours bercé par ce chant dont la splendeur ne cesse de m’éblouir. J’y ai toujours trouvé une consolation car il me disait combien Dieu est transcendance, ineffable… en bref, bien au de-là de ce que ma nature humaine peut concevoir ; et à la fois si doux, bon et aimant. Le grégorien, par sa splendeur mais aussi son humilité et sa douceur, permet d’appréhender cette immensité de la foi chrétienne : un Dieu justice et miséricorde à la fois.

J’ai la chance depuis quelques mois d’étudier le grégorien au Choeur Grégorien de Paris et de constater combien ce chant parle aux sens de l’Homme mais aussi a sa raison. Splendide et complexe objet d’étude, j’apprends à contempler la recherche de la vérité et de l’exactitude dans la musique, afin de donner au mieux Dieu au monde.

Prié, médité, écouté, et pensé par tant et tant d’âmes au cours des siècles, je me prête à imaginer la foule de moines peuplant les abbayes d’Europe et modelant leur prière au rythme de ce chant si particulier et différent de ce que nous connaissons aujourd’hui. Le grégorien est né et a grandi de la contemplation du Seigneur. Dieu inspire les hommes et guide leurs facultés, leur créativité et leurs sens afin de rendre compte au mieux de l’ineffable même. Le chant grégorien est un fruit incroyable de cette quête sur terre, du Ciel.

Jean-Paul II affirme en 2003 que le « chant grégorien occupe une place particulière » dans l’Eglise. Le grégorien est moderne et vif, sa puissance de conversion est trop souvent minimisée. Ses huit modes permettent de couvrir le champs si vaste de la vie sur terre, vécue avec confiance en Dieu : solennel, triste, mélancolique, harmonieux, joyeux, pieu, angélique et parfait… Tel est le spectre du chant grégorien. L’âme humaine ne peut qu’y trouver un consolateur fidèle au creux des épreuves et un chant de joie lorsque les grâces accordées soulagent et élèvent. La première impression de dépouillement à l’écoute du chant grégorien cache en réalité des trésors inouïs de diversité et de nuances. Le cœur se dilate et s’y repose afin de rejoindre son Créateur.

* le prénom a été changé.

Pour (re)découvrir le grégorien, le conseil de Sophia.

Vous pouvez dès à présent vous abonner à notre revue.

Recherche

Articles les plus lus

NOTRE MISSION

Mission s’inscrit dans la dynamique de l’événement Congrès Mission pour apporter toute l’année une nourriture solide aux missionnaires qui vont au-devant des Français. Grands entretiens, études sociologiques, reportages, articles bibliques et patristiques, fiches pratiques, débats, interviews de philosophes ou de people : tous les genres journalistiques sont convoqués pour être à la mesure des défis colossaux de la sécularisation.

Mission est aussi une promesse, celle de tisser un grand réseau missionnaire en France et d’installer l’évangélisation dans le quotidien des communautés chrétiennes. La promesse de montrer la beauté de la mission et sa diversité créative.

Articles pouvant vous intéresser
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SE CONNECTER

JE NE SUIS PAS ABONNÉ ?

Abonnez-vous à la revue Mission et accédez à tous les contenus et services du site en illimité !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.