Tribune

Pierre Durieux

25 janvier 2022

On juge un candidat, entre autres, à ce qu’il a fait au regard de ce qu’il avait annoncé et, s’il est nouveau venu, de sa capacité à faire ce qu’il promet.

De ce point de vue, on ne peut que rendre hommage au pape François qui amorcera en mars sa dixième année sur le siège de Pierre. Certes, l’élection du souverain pontife n’est pas tout à fait comparable aux autres : pas de candidats, pas de campagne, mais c’est une élection qui repose – aussi – sur une profession de foi.

En 2013, celle du cardinal Jorge Mario Bergoglio a duré trois minutes et trente secondes, alors que cinq lui étaient données. Durant ce qu’on appelle les congrégations, c’est-à-dire les discussions qui précèdent le conclave, l’archevêque de Buenos Aires avait frappé fort : « L’Église est appelée à sortir d’elle-même pour aller jusqu’aux périphéries… Quand elle ne sort pas d’elle-même, elle tombe malade… L’Église autoréférentielle prétend retenir Jésus-Christ et ne le laisse pas sortir. »

Ses mots ont manifestement touché et c’est sur ce programme missionnaire qu’il a été choisi. Sitôt élu, un de ses frères cardinaux se penche vers lui et lui souffle à l’oreille : « N’oublie pas les pauvres », ce qui le décide à choisir son prénom. « Cette parole est entrée en moi. Tout de suite, j’ai pensé à François d’Assise », a-t-il plusieurs fois confié, notamment dans son dialogue avec les personnes de la rue.

Il y a dans ce choix patronymique un programme que le successeur de Pierre suit à la lettre : François d’Assise chante les merveilles de la création et de la fraternité, et François de Rome en fera deux encycliques. Le franciscain rencontre le Sultan en 1219 et, 800 ans après, le jésuite fait du dialogue interreligieux un des axes de son pontificat. Le Poverello doit rebâtir l’Église, son lointain successeur aussi, partageant avec son prédécesseur son « rêve d’une Église pauvre pour les pauvres ».

Qu’on se souvienne enfin de ses premières paroles au balcon de Saint-Pierre de Rome : « Et maintenant, nous entreprenons ce cheminement, évêque et peuple, ce cheminement de fraternité, d’amour et de confiance. » Son désir de synodalité est exprimé dès les premiers instants, tout comme son « Priez pour moi » qui conclut son allocution, et qui termine depuis lors la plupart de ses courriers, audiences, discussions…

Depuis 2013, le Pape ne fait rien que ce qu’il a dit. Plus encore, tout ce qu’il fait se comprend au regard de ce qu’il avait annoncé : ses choix de voyage, ses décisions en matière liturgique, ses mesures disciplinaires, son discours sur l’immigration, le sens de ses gestes… L’agir du Pape s’éclaire au regard de l’amour premier de la brebis perdue, du choix – central – de la périphérie, de cette envie irrépressible de « sortir ». François a déroulé et continue de dérouler méthodiquement sa déclaration aux congrégations, le pacte missionnaire d’Assise, en quelque sorte…

La papolâtrie est un péché. Le papisme n’est pas une obligation. Mais après ses presque deux premiers quinquennats, il faut rendre hommage, quels que soient les possibles désaccords, à la cohérence générale de François, qui fait ce qu’il a toujours dit, et qui dit ce qu’il a toujours pensé.

Lire l’intégralité de cet article dans notre prochain numéro.

Recherche

Articles les plus lus

NOTRE MISSION

Mission s’inscrit dans la dynamique de l’événement Congrès Mission pour apporter toute l’année une nourriture solide aux missionnaires qui vont au-devant des Français. Grands entretiens, études sociologiques, reportages, articles bibliques et patristiques, fiches pratiques, débats, interviews de philosophes ou de people : tous les genres journalistiques sont convoqués pour être à la mesure des défis colossaux de la sécularisation.

Mission est aussi une promesse, celle de tisser un grand réseau missionnaire en France et d’installer l’évangélisation dans le quotidien des communautés chrétiennes. La promesse de montrer la beauté de la mission et sa diversité créative.

Articles pouvant vous intéresser
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SE CONNECTER

JE NE SUIS PAS ABONNÉ ?

Abonnez-vous à la revue Mission et accédez à tous les contenus et services du site en illimité !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies dans les conditions prévues par notre politique de confidentialité.